Le programme «Paysages éducatifs en Suisse»

La Fondation Jacobs investit globalement 6,5 millions de francs en faveur du programme «Paysages éducatifs en Suisse» entre 2012 et 2018. Pendant cette période, des cantons et des communes de toute la Suisse mettent en place un total de 22 paysages éducatifs.

Un paysage éducatif n’apparaît pas par génération spontanée. Afin que le réseau d’un paysage éducatif puisse s’étendre, il faut que les personnes et les institutions chargées de l’accueil, de l’éducation et de la formation des enfants commencent par s’asseoir autour d’une table. Elles doivent d’abord apprendre à mieux se connaître et à coordonner les actions prévues. Il est impératif qu’elles définissent des objectifs communs et qu’elles constituent un réseau solide prévu pour durer. Cette phase initiale est celle de nombreux préparatifs, d’une coordination étroite et de la mise en place d’un budget adéquat. De même, il est nécessaire qu’une volonté politique soit exprimée, afin que les ressources nécessaires sur le plan du temps et de l’organisation soient durablement investies en faveur d’un paysage éducatif.

En Suisse, il manque souvent le cadre institutionnel permettant une mise en réseau systématique et durable du monde éducatif avec toutes ses ramifications. En lançant le programme «Paysages éducatifs en Suisse», la Fondation Jacobs entend apporter une première pierre à cet édifice et tester les différentes approches de solution possibles. Ce programme a démarré en 2013 grâce à neuf projets-pilotes situés dans trois cantons. En raison des résultats positifs reçus à la suite de l’évaluation, la Fondation Jacobs a décidé d’une extension du programme. Ainsi, on recense actuellement 22 projets en cours dans toute la Suisse depuis début 2015. D’ici 2018, il s’agit de populariser le principe des paysages éducatifs en Suisse et de susciter un changement des mentalités: en effet, le bagage éducatif d’un enfant ne doit désormais plus se réduire simplement à la formation scolaire formelle, mais il doit inclure les éléments extrascolaires reçus au sein des clubs et autres organisations, sans négliger l’apport donné par les parents dans le cadre familial.

Paysages éducatifs locaux axés sur l’école

Un paysage éducatif s’étend à l’échelle d’une commune, d’un quartier de ville, d’un district, d’une région ou de la zone concernée par une école. Le programme de la Fondation Jacobs prévoit deux formes: dans le cas d’un paysage éducatif axé sur l’école, cette dernière joue un rôle fédérateur pour les acteurs concernés. S’il s’agit d’un paysage éducatif local ou régional, le rôle moteur est assumé par une organisation extrascolaire, et l’école n’est que l’un des nombreux intervenants. Le groupe cible du programme est constitué par les enfants et les adolescents âgés entre 4 et 16 ans. 

Les paysages éducatifs peuvent relier entre eux des acteurs nombreux et divers, et leurs domaines d’intervention peuvent être très différents. La Fondation Jacobs limite les champs d’action possibles de manière à ce qu’il reste suffisamment de liberté d’action aux communes pour leur permettre de développer des approches de solution créatives.

Partenariat avec les cantons et les communes​

La Fondation Jacobs investit globalement 6,5 millions de francs en faveur du programme «Paysages éducatifs en Suisse» entre 2012 et 2018. Elle finance la moitié des coûts des différents projets. L’autre moitié est assumée financièrement par les cantons, les communes, les quartiers ou les régions participants. La Fondation Jacobs finance en outre l’engagement d’accompagnateurs de processus professionnels ainsi que la coordination du programme national. Elle organise notamment des événements tels que des réunions de réseautage pour les acteurs participants et des conférences spécialisées ouvertes au grand public.